Le souverain est connu pour avoir eu des enfants hors mariages, mais Charlène de Monaco n’aurait pas supporté une infidélité d’Albert de Monaco. Actuellement en soin dans une clinique spécialisée en Suisse, Charlène de Monaco poursuit son traitement. Mais bien avant, une accusation serait à l’origine de son état.

Une histoire avec une brésilienne


Une femme de 34 ans prétendrait que le prince Albert de Monaco est le père de sa fille, une adolescente. Les problèmes de Charlène de Monaco auraient commencé à ce moment-là. Tout commence en septembre 2020 quand Albert de Monaco reçoit une lettre.

La personne derrière cette lettre se trouve être une adolescente qui prétend souffrir d’être exclue de la vie de son père. C’est le magazine Sud-africain You qui rapporte ce fait. Quant au magazine Bunte, il présente cette fille comme la troisième fille illégitime du prince Albert de Monaco.

Infidélité du Prince Albert de Monaco, des aventures ici et là


Jazmin Grace est sa fille avec une américaine tandis qu’Alexandre est son fils avec une hôtesse de l’air. Il n’est pas à exclure la probabilité qu’il ait une autre fille à part ses deux enfants illégitimes, qu’il a reconnu.

Dans la lettre, la jeune fille demandait des explications sur l’absence de son père puis qu’elle ne comprenait pas pourquoi il ne voulait pas la voir. Cette histoire avait débuté dans les années 2000, à ce moment-là, le prince était déjà dans une relation avec Charlène de Monaco.

En février 2021, un procès était prévu à Milan, mais au bout du compte, le prince Albert s’en est sorti. Pas qu’il a été prouvé qu’il n’était pas son père, mais plutôt à cause de l’invocation de l’immunité diplomatique. En plus, cette immunité lui évite n’importe quelles poursuites pénales ou civiles.

La réaction de Charlène de Monaco


Le magazine Bunte rapporte que la coiffure de Charlène de Monaco en disait peut être assez. Elle avait opté pour une coiffure osée au vu de son rang.

Avec une mèche longue d’un côté de la tête, et de l’autre côté, un crâne rasé. Par ailleurs, cette coiffure a entraîné des explications de toutes parts. Certaines prétendaient que c’est un geste rempli de colère à cause de l’infidélité d’Albert de Monaco.