.Actuellement, l’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits invite à limiter la consommation de paracétamol qu’il s’agisse du doliprane ou de l’Efferalgan. En effet, leur consommation va prendre de plus en plus d’ampleur avec l’arrivée de l’hiver.

Limiter la consommation de paracétamol

Actuellement, l’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits incite les pharmaciens à restreindre la dispensation à deux boîtes de paracétamol par patient en l’absence de prescription. En effet, il est temps d’arrêter de privilégier la dispensation sur ordonnance et de limiter la vente en ligne. Par ailleurs, dans un communiqué, l’ANSM enjoint les médecins à éviter de prescrire du paracétamol aux patients qui n’en ont pas un besoin immédiat.

Par la même occasion, elle leur demande de privilégier les prises à trois par jours toutes les huit heures dans la mesure du possible. Pour ce qui est des patients, ils sont invités à ne pas constituer de stock s’ils n’en ont pas vraiment besoin.

Importance du Paracétamol en France

Ces décisions auraient été prises à cause des difficultés de production du Paracétamol. En effet, avec les tensions d’approvisionnement et l’augmentation de sa consommation suite au Covid, la situation est devenue très délicate. Il pourrait bientôt y avoir une rupture de stock si aucune mesure n’est prise.

D’ailleurs, il faut savoir que le paracétamol est la substance active la plus vendue en France. Ces dernières années, sa consommation a augmenté de plus de 50%. Pourtant la surconsommation de ce médicament n’est pas du tout conseillée. En effet, cela pourrait engendrer des risques hépatiques non-négligeables.

Alertes fréquentes sur ce médicament

Le paracétamol est présent dans de nombreux médicaments et peut être utilisé pour soigner différents maux. En effet, c’est un médicament sûr et efficace dans les conditions normales d’utilisation. Cependant, en cas de mésusage, notamment par surdosage, il peut entraîner des lésions graves du foie. Selon l’ANSM, dans certains cas, ce problème est même irréversible. C’est pourquoi, il faut faire très attention.

Par ailleurs, la mauvaise utilisation du paracétamol est la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France. Ainsi, il ne faut pas abuser de sa consommation et n’en prendre qu’en cas de nécessité.