Les vacances de Pâques arrivent à grands pas alors que 19 départements sont reconfinés en France. Une annonce qui a chamboulé tout le planning des activités prévues par plusieurs familles qui sont obligées de rester à 10 km autour de chez soi.

Trois autres départements s’ajoutent à la liste des seize départements déjà reconfinés. Il s’agit de l’Aube, la Nièvre et le Rhône. Pour cela, plusieurs villes vont désormais être soumises aux règles mises en place par le gouvernement. Parmi celles-ci, les Lyonnais se posent beaucoup de questions, d’ailleurs comme tous les habitants de la région de Rhône et la France tout entière.

Les vacances de Pâques remise en question


Bien évidemment, il est devenu difficile pour plusieurs familles de se projeter dans l’avenir et d’imaginer comment vont se passer les vacances de Pâques. En effet, la restriction à rester aux environs de 10 km de chez soi ne facilite pas les choses pour beaucoup de citoyens. Une situation qui énerve de nombreuses personnes qui rencontrent des difficultés sur le planning des enfants.

Avec le nouveau confinement qui vient de tomber, les parents doivent se réorganiser. Ainsi, Sylvia, une jeune mère de famille doit revoir ses projets. Selon elle : «Ça va être activités avec les petits, puis balades, vélo autour de la maison et puis c’est tout. Sincèrement, on en a un petit peu mal». Alors qu’une autre maman regrette cette décision, car ses enfants ne pourront pas retrouver la famille durant les vacances de Pâques. «On essayera de faire d’autres activités, de trouver de nouvelles idées pour occuper toute la famille. Les espaces extérieurs, des balades en famille, des instants simples, mais qui vont nous occuper l’esprit», explique-t-elle.

Quant aux hôteliers, c’est également une douche froide avec les nouvelles restrictions. En effet, certains misaient sur les prochaines vacances scolaires pour sortir un peu la tête de l’eau. Mais avec le nouveau confinement en pleines vacances de Pâques, il n’en est rien. En réalité, plusieurs parents vont être contraints de gérer leur emploi du temps avec le télétravail, la garde des enfants, le déplacement et bien d’autres encore.

Un calendrier bouleversé


En effet, face à la situation actuelle sur la pandémie, le gouvernement n’avait plus d’autres options concernant les vacances de Pâques. Avec le nombre de contaminations qui ne cesse d’augmenter, et les services de réanimation qui commencent à être surpeuplés, les décideurs n’avaient plus le choix que de mettre en place le confinement.

De plus avec la campagne de vaccination qui est loin d’atteindre ses objectifs, le confinement des certains départements était inéluctable. Alors, on peut dire que les vacances de Pâques sont déjà compromises. Toutefois, il reste à savoir comment les familles vont gérer leur quotidien durant ces deux semaines. Ce qui est sûr, c’est que la complication est au rendez-vous pour les parents.

Concernant les enfants, l’espoir de pouvoir participer aux traditionnelles chasses aux œufs semble partir en fumée. Une tradition qui malheureusement une fois de plus sera difficile à réaliser. Pour cause, en raison des gestes barrières et le respect des mesures mises en place par le gouvernement. Ce confinement en ces vacances de Pâques était donc une douche froide pour certaines familles. Espérons que le scénario ne se répètera pas pour les vacances d’été.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Oma. (@___.o_m_a.___)