Vu l’ampleur de la pandémie du coronavirus, les vacances de février vont peut-être se prolonger. Une décision qui aura comme but de limiter la casse en ce temps de crise sanitaire. De plus, les hospitalisations dans certaines régions de France commencent à être angoissantes.

Les vacances de février pour la zone B remise en question


Une fois encore, bon nombre de famille en France aura la surprise de leur vie. En effet, ils seront abasourdis en voyant les chiffres changés en seulement quelques jours. En effet, ces chiffres catastrophiques n’ont pas dérangé certaines personnes à partir en vacance. À première vue, il y en a qui ne se soucie plus de la crise sanitaire.

Effectivement, en ce moment, le couvre-feu bat son plein. Toutefois, les Français se sont rués sur les routes de campagne depuis quelques heures seulement. Bien évidemment, tout cela pourrait entrainer une hausse des chiffres de contaminations dans certaines régions françaises dans les prochains jours.

Quelle décision va appliquer le gouvernement cette fois-ci


En ce moment, les ministres du gouvernement français ont fait le choix de ne pas prendre la parole. Ils ne veulent pas évoquer les nouvelles restrictions à venir sur tout le pays. Cependant, il se pourrait bien que les ministres concernés décident de prendre des décisions radicales pour certaines régions.

De leur côté, les médecins font appel au ministre de la Santé, Olivier Véran, afin qu’il prenne ses responsabilités. Néanmoins, aucun confinement ou un rallongement des vacances ne pointe le bout de son nez. C’est plus les variantes qui inquiètent le gouvernement que le nombre de cas positifs qui connait une hausse.

Actuellement, ni le troisième confinement ni le rallongement des vacances de février n’est inenvisageable. Ceux qui sont dans la zone B ont fait le choix de refuser de partir en vacances. Pour eux, le plus important reste les vacances d’été, donc ils vont se concentrer là-dessus.