Accueil / Actualités / Vaccination : Emmanuel Macron change de stratégie, cette déclaration qui sème le doute

Vaccination : Emmanuel Macron change de stratégie, cette déclaration qui sème le doute

vaccination-emmanuel-macron-change-de-strategie-cette-declaration-qui-seme-le-doute

À la grande surprise de tous, Emmanuel Macron n’est pas pressé de recevoir le vaccin contre le covid-19. Alors que sa stratégie pour sortir le pays de cette crise n’est autre que la vaccination.

La stratégie de vaccination change


On le sait tous, une des stratégies d’Emmanuel Macron pour sortir le pays de cette crise est le vaccin. Pourtant, lors d’une conférence de presse à l’Élysée le 25 février, le chef d’État avait donné une réponse sans équivoque. Selon Paris Match, il avait lancé : « Mon tour viendra. J’ai quand même le temps ».

Le président de la République a expliqué : « Je respecterai les directives qui me seront données. Je tiens à ce que l’ensemble des dirigeants fassent comme le reste de la population donc je me ferai vacciner quand le moment viendra de ma tranche d’âge si je puis dire. Et avec le protocole qui vaudra si j’ai encore des anticorps ». Âgé de 43 ans, Emmanuel Macron n’est pas inclus dans la tranche d’âge des personnes vulnérables.

Par la même occasion, il avait parlé des ajustements en cours sur « les personnes qui ont eu le virus et qui ont encore des anticorps ». En effet, Emmanuel Macron voulait rassurer sur le vaccin AstraZeneca. Ainsi, il a affirmé : « si c’est ce vaccin qui m’est proposé je le prendrai, bien évidemment ». Pour rappel, ce vaccin est pour le moment réservé aux personnes âgées de 50 à 64 ans contaminées ainsi qu’aux personnels soignants de moins de 65 ans. Pour cause, le manque de données pour les autres tranches d’âges. En effet, le vaccin AstraZeneca suscite encore beaucoup d’interrogations tant sur son efficacité tant sur ses effets secondaires.

Emmanuel Macron rassure sur le vaccin AstraZeneca


Lors de cette conférence de presse, le président de la République a rassuré : « Toute la transparence est faite sur AstraZeneca. Ce vaccin a ses critères, il est sécure selon les critères de nos autorités sanitaires, il a son efficacité telle que, de manière transparente, affichée. Donc je pense qu’il est tout à fait utile et doit être administré ».

Emmanuel Macron devra alors attendre avant de recevoir sa dose de vaccin. Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran a reçu la sienne au début du mois de février. Quant à Brigitte Macron, elle n’a pas aussi reçu sa dose. Toutefois, selon ses dires, elle le prévoit très prochainement.

De nombreuses autres personnalités politiques ont déjà reçu le vaccin contre le covid-19, à l’exemple de Nicolas Sarkozy. Il a même critiqué les méthodes mises en place. En janvier, il avait déclaré : « Pardon, mais il faut créer des vaccinodromes partout ! »