Jean-Jacques Bourdin va recevoir Valérie Pécresse agressée lors de son émission du soir sur BFM TV. Le journaliste va rappeler une agression dont elle a été victime mais aussi l’étrange réaction d’Éric Zemmour. C’est une histoire qui remonte à très loin et de journaliste déterre de nouveau les squelettes.

Valérie Pécresse agressée au bureau


Bien que les propagandes battent leur plein avec tous les meetings qui ont eu lieu. La candidature d’Éric Zemmour surprend, pourtant, voilà qu’il bat bien. Sur BFMTV est une chaîne d’information où l’on regarde et l’invité de Jean-Jacques Bourdin revient sur cette histoire.

Valérie Pécresse est la candidate à la république et elle a accepté de s’ouvrir sur certains sujets et pour d’autres, il avait aussi la joie et le bonheur. Elle défend la cause de l’atmosphère comme jamais et elle a choisi de faire de cet état de fait une priorité.

Une agression presque passée sous silence


Juste avant que l’intervention ne commence, Valérie Pécresse s’est demandée si Jean-Jacques Bourdin allait revenir sur ce fait, Valérie Pécresse accepte alors de donner cette interview.

La direction générale de la chaîne valide l’interview et c’est au journaliste de poursuivre la suite. Cette agression s’est passée sur le plateau de On n’est pas couché sur France 2. Pendant ce temps, Eric Zemmour était encore chroniqueur pour la chaîne.

Valérie Pécresse se rappelle même des ricanements d’Eric Zemmour à la présidence de la République.

Une réaction douteuse


C’est sur le plateau de l’émission de Laurent Ruquier et cette dernière évoquait cette agression dans une cage d’escalier. Comme certaines femmes, elle avait peur de porter l’affaire à la cour, comme si elle avait peur qu’on ne la juge.

Valérie Pécresse s’est alors retrouvée nez à nez avec une réaction narquoise d’Eric Zemmour. Le public ne s’en est pas rendu compte car la scène a été coupée au montage.

L’affaire DSK est ensuite réalisée dans le cadre d’une émission de Jean-Jacques Bourdin n’a pas été du goût du RMC. L’animateur qui avait récemment été approché pour lancer un appel baptisé.

Maintenant les élections sont très près, chacun a défendu les causes qui lui prenaient à cœur. Eric Zemmour peut alors finalement profiter du soutien inconditionnel, et elle a une légère fièvre.