Les meetings battent leur plein en ce moment, Valérie Pécresse, candidate à la présidence passe par un moment difficile. Jean-Jacques Bourdin, le journaliste de BFM TV a été accusé d’agression sexuelle sur une de ses collègues de travail. Quand Valérie Pécresse aborde ce sujet en public, Anne Nivat, la femme de Jean-Jacques Bourdin réagit.

Valérie Pécresse, candidate à la présidence crée un polémique


Valérie Pécresse, est l’une des concurrentes à la présidence contre Emmanuel Macron. Anne Nivat a réagi face à Valérie Pécresse concernant l’humiliation que Jean-Jacques Bourdin a subie. Elle s’en prend à la candidate ouvertement en soulignant le fait qu’elle s’est trouvé un motif pour être sous les feux des projecteurs. Mais il n’y avait pas qu’elle, mais des internautes également.

Cela s’est passé dans le cadre de la France dans les yeux, la nouvelle émission politique de BFM TV. Elle a voulu donner son avis sur l’accusation concernant la tentative d’agression sexuelle sur une de ses collègues.

Une démarche lourdement critiquée


Anne Nivat a réagi face à cette déclaration de Valérie Pécresse. Elle la qualifie de lamentable et même à vomir. Sur les réseaux sociaux, la candidate est dénigrée sans être ménagée. Pour la femme de Jean-Jacques Bourdin, c’est une instrumentation de la part de la candidate.

Elle ne se gêne pas pour prétendre que Valérie Pécresse a voulu juste faire le buzz. Anne Nivat, ne cautionne pas cette suprématie mâle dans les actes dénigrant la gent féminine. Pourtant, elle n’adhère pas au comportement de Valérie Pécresse.

Une instrumentation pour être encore mieux médiatisée


Valérie Pécresse est fortement engagée contre la violence faites sur aux femmes. La femme de Jean-Jacques Bourdin pourtant, réprimande cette cause utilisée pour être encore plus médiatisée.

Pour les internautes, Valérie Pécresse n’avait pas à agir de la sorte car ce n’était pas digne d’une candidate à la présidence. Quand la femme de Jean-Jacques Bourdin qualifie cet acte d’instrumentation, elle ne néglige pourtant pas la gravité des accusations portées envers son mari.

Gilles-William Goldnadel est un avocat de renom. Quant à lui déclare que comme aucune preuve n’a été recueillie, ce n’était pas nécessaire de traîner le nom du journaliste dans la boue.