Une fois de plus, une personnalité publique aura été emportée par cette année 2020. Après Kobe Bryant, Sean Connery ou encore Diego Maradona récemment, c’est au tour d’un homme politique de s’éteindre ce 2 décembre soir. Un décès qui met la France entière dans le deuil.

Annoncée avant tout par l’AFP, c’est Europe 1 qui va relayer l’information en premier. Elle sera toutefois suivie de près par de nombreux médias que ce soit sur la toile ou ailleurs. En effet, c’est un autre ancien Chef d’Etat qui nous fait ses adieux.

« Vous n’avez pas le monopole du cœur »


Le parcours de Valéry Giscard d’Estaing fait partie des plus intéressants dans le monde politique français. En effet, il sera l’homme à tenir tête à François Mitterrand. Il lui déclarera d’ailleurs la célèbre phrase « Vous n’avez pas le monopole du cœur » avant d’accéder à l’Elysée. A l’époque, ce dernier n’avait que 48 ans et était donc le plus jeune président français avant l’arrivée d’Emmanuel Macron.

Malheureusement, la réputation du chef d’Etat aura été mise à mal par Ann-Kathrin Stracke. La journaliste allemande aurait en effet porté des accusations d’agressions sexuelles qui se seraient produits en 2018. Une affirmation qui sera démentie par la compagne de ce dernier.

Une longue hospitalisation


Les dernières semaines de Valéry Giscard d’Estaing ont été mouvementées. L’ancien Président Français a en effet été amené aux urgences le 14 septembre dernier. Une hospitalisation à Georges-Pompidou suite à des problèmes respiratoires. Il souffrait alors d’une infection au poumon qui l’a conduit en réanimation. Et la prise en charge a été immédiate.

Les choses paraissaient s’êtes arrangées aux dernières nouvelles. Selon son fils, « C’est un homme de son âge ». Et compte tenu du temps qui a déjà passé, il est tout simplement normal qu’il soit fragilisé en cette période de maladie. Malgré tout, il semblait aller bien dimanche dernier encore. C’est d’ailleurs confiant et rassurant, que Louis Giscard d’Estaing s’était exprimé auprès des médias. Malheureusement, l’histoire voudra qu’il décède hier soir alors qu’il était de nouveau au service de cardiologie de l’hôpital.