Avec le virement bancaire, il est possible de déplacer une somme d’argent sans forcément passer par un moyen de paiement tel que le chèque ou les espèces. Ainsi, l’argent peut être transféré en quelques secondes ou en quelques jours en fonction de la banque. Actuellement, grâce à la démocratisation de comptes bancaires en ligne, il est devenu plus facile de faire ce transfert.

Nouveau projet de loi sur le virement bancaire par la Commission européenne

Grâce au virement bancaire instantané, vous pouvez recevoir la somme dans la seconde même où les fonds sont transférés qu’il s’agisse d’un virement interne ou d’un transfert externe. Cependant, toutes les banques ne proposent pas cette éventualité à leurs clients. Ainsi, elles peuvent facturer un transfert à 0,94 euros en moyenne en France. Or, cette somme peut sembler assez cher surtout si le virement se fait attendre. C’est pourquoi, la Commission européenne a proposé une solution.

Le projet de loi qui a été adopté le 26 Octobre dernier envisage de baisser le prix voire même de supprimer la facturation du virement instantané dans toutes les banques. Toutefois, il faut savoir que dans ce texte de loi, seuls 11 % de l’ensemble des virements en euros faits dans l’Union Européenne sont instantanés. De plus, il y a un délai de flottement des transferts. Cela peut être de un jour à 3 jours en moyenne. Pourtant, ce blocage représente environ 200 milliards d’euros chaque jour dans l’Union Européenne.

C’est pourquoi la commission européenne souhaite procéder à la suppression des obstacles.

Difficulté de cette mesure

Malgré toutes les bonnes résolutions, cela ne sera pas facile de mettre en place des transferts instantanés gratuits. La Commission européenne en est d’ailleurs consciente. C’est la raison pour laquelle elle n’impose par la gratuité des virements. En revanche, le prix facturé ne peut surpasser celui des virements classiques et non instantanés en euros.

La plupart du temps, ces derniers sont gratuits. C’est pourquoi les transferts rapides devraient l’être également. Ainsi, les banques qui ne proposent pas ce type de transfert à leurs clients devront vite l’adopter au sein de leurs services. Elles disposent effectivement de 6 mois après l’entrée en vigueur de ce texte. Or cela serait prévue pour la fin de ce mois de Novembre.