William trompe Kate Middleton avec une Brésilienne sexy, la duchesse de Cambridge prend l’initiative d’espionner le prince pour ne pas vivre une humiliation comme lady Diana. Une manœuvre bien pensée par Kate pour contrecarrer les mauvaises suites.

William trompe Kate Middleton avec une Brésilienne sexy : la duchesse très méfiante


Selon le magazine Woman, il ne fait aucun doute que la duchesse de Cambridge ait eu une méfiance. Pour prendre, éviter les commérages comme pour le cas de la princesse Diana, sa solution est d’espionner le prince William.

Suite aux histoires extraconjugales du prince Charles, pour la duchesse, la meilleure solution est de faire suivre le prince par un espion. Pour cela, elle surveille son agenda et les sorties privées sont limitées avec des amis auxquelles Kate aurait une confiance totale.

Le prince Harry pourrait dévoiler les innombrables infidélités de son frère


Suite à la situation actuelle, le prince Harry est sur le point de sortir les nombreuses escapades du prince William. Cela avec son autobiographie qui entrevoit une sortie le courant de 2022.

Selon les rumeurs, le prince William aurait eu plusieurs escapades au début de sa relation avec la Duchesse de Cambridge.

Pendant son passage au régiment des Blues and Royals, il se faisait surnommé « Booze and Royals » qui se traduit par « picole et royauté ».

Le prince William et la Brésilienne sexy : William a les mains baladeuses


Cette histoire n’est pas une nouveauté, mais l’espionnage de Kate Middleton ne fait que confirmer les faits. En effet, c’est en 2007 que le magazine « The Sun » a publié une photo du prince. Une photo à la main baladeuse à la Une.

Sur cette photo, on voyait le prince dans une discothèque de Bornemouth, en Angleterre. Sur la photo, on peut voir le Prince William qui tient un verre dans sa main gauche et un sein dans la main droite.

La fille en question est une jeune brésilienne qui avait 18 au moment et dénommée Anna.

Fière d’être la personne avec qui le prince William a trompé la duchesse, Anna Ferreira affirme que le prince à de grandes mains viriles. Elle poursuit par le fait qu’il sait l’utiliser.