Yoann Gourcuff marié à Karine Ferri doit faire face à une terrible décision qui pourrait lui briser le cœur. Il a pris sa retraite, mais il doit faire face au drame de Girondins de Bordeaux. Ce dernier est le club qui a faire dorer sa carrière, en tant que star du ballon rond.

Un club rétrogradé


Yoann Gourcuff était dans le club Girondins de Bordeaux. Alors que l’époux de Karine Ferri a été titré champion de France grâce à ce club, ce dernier a été rétrogradé en National 1. Le club aurait connu des énormes problèmes financiers. La direction nationale du contrôle de gestion ou DNCG a décidé de cette sanction au mois de juin dernier.

Les responsables du club ont lancé un appel pour rejeter cette sanction et on attend encore la suite de l’affaire. Inutile de dire que c’est un choc pour les fans mais surtout pour les anciens joueurs de ce club, dont le chéri de Karine Ferri.

Yoann Gourcuff marié à Karine Ferri, choqué et bouleversé


Interviewé sur France info, Bixente Lizarazu n’a pas caché sa douleur face à une telle décision. D’autant plus qu’il y est attaché, comme c’est le club qui lui a permis d’améliorer ses stats et ses compétences. Son passage à Girondins de Bordeaux lui a permis d’être qualifié de champion de France. Il ne cache pas son indignation face à la situation.

Bixente Lizarazu se demande comment Gérard Lopez a pu racheter le club et le gérer aussi mal. Le joueur a intégré en 1989, à seulement 14 ans. Il avait fait ses débuts avec Zinédine Zidane et Christophe Dugarry. Tout comme Yoann Gourcuff, Bixente Lizarazu a du mal à accepter la situation. La gestion d’un club de football nécessite bien plus que des bons joueurs et Girondins de Bordeaux en est la preuve.

Bixente Lizarazu s’exprime


Il avait passé 12 ans dans ce club et a noué des liens extrêmement forts. Pour le joueur, c’est tout simplement une triste réalité qui finit par exploser aux yeux du monde.

Selon le maire, il existait une chance extrêmement minime pour sauver le club. Cependant, si la DNGC a pris la décision de rétrograder le club, c’est que la situation est presque irrécupérable.